Connaissez-vous la conserve qui vous veut du bien ?

Lorsque l’on parle de conserves, on pense tout de suite aux conserves que l’on trouve dans les supermarchés. Eh bien oui et non.

Vous connaissez sans doute les méthodes de congélation et de mise en conserve traditionnelles, il existe un autre moyen de préserver les précieux légumes et autres denrées périssables de toute saison pour les déguster toute l’année. C’est ce qu’on appelle la lacto-fermentation.

Vous consommez, sans même le soupçonner, ces aliments qui sont considérés comme indispensables pour un intestin et un microbiote sains par presque tous les experts en médecine fonctionnelle et en santé naturelle.

Choucroute, cornichons, olives, sauce soja, miso

Pourquoi les aliments fermentés sont-ils bons pour la santé?

Si vous suivez mes articles, vous savez l’importance de la santé intestinale. Vous connaissez probablement votre microbiote intestinal – l’écosystème de micro-organismes qui vivent dans votre tube digestif. Ces dernières années, des scientifiques ont découvert que le microbiote intestinal contenait des dizaines de trillions de micro-organismes, y compris jusqu’à 1 000 espèces différentes de bactéries avec plus de 3 millions de gènes – soit 150 fois plus que les gènes humains !

J’aime penser à mon microbiote intestinal comme à une forêt tropicale, remplie de nombreuses espèces de bonnes bactéries (probiotiques), de mauvaises bactéries et de levures, vivant ensemble dans un même écosystème. Si les bonnes bactéries règnent en maître, votre système immunitaire et votre intestin sont sains (puisque près de 80 % de votre système immunitaire vit dans votre intestin).

Cependant, si l’équilibre est perturbé et que les mauvaises bactéries ou levures deviennent incontrôlables, vous pouvez développer une prolifération bactérienne du petit intestin (SIBO) et une prolifération bactérienne de Candida. Ces deux conditions peuvent causer des fuites intestinales, entraîner une multitude de symptômes et vous mettre sur la voie de la maladie chronique et de l’auto-immunité.

Si votre santé intestinale vous intéresse, c’est probablement la meilleure façon d’ajouter des saveurs fantastiques à votre assiette.

Prenons la choucroute par exemple. C’est une forme de chou fermenté, elle est populaire dans toute l’Europe centrale depuis des centaines d’années. La choucroute combine l’un des aliments les plus sains (le chou) avec l’une des méthodes de préparation des aliments les plus bénéfiques et les plus anciens jamais utilisées (la fermentation). Des preuves archéologiques montrent que les pré-homosapiens ont commencé à consommer des aliments lacto-fermentés 1,5 million d’années av. J.-C., incroyable ! C’est avant que nous apprenions à apprivoiser le feu (0,8 million d’années av. J.-C.).

Selon l’Institut de médecine de l’Université de Witten en Allemagne, la choucroute est l’une des formes les plus anciennes et les plus communes de conservation du chou.

Quels sont les bienfaits de la choucroute ?

La choucroute doit ses vertus à sa méthode de conservation ancestrale : le chou finement émincé et salé est placé à l’abri de l’air dans un bocal. Les conditions sont idéales pour que les bactéries lactiques (aucun lien avec le lait) naturellement présentes sur les végétaux puissent se nourrir des glucides et se multiplier. Ce faisant, elles produisent de l’acide lactique à l’origine de l’essentiel des bienfaits de la fermentation. Ce qui lui permet de posséder des probiotiques vivants et actifs bénéfiques pour la santé. Rappelez-vous, votre intestin est peuplé de plus 100 000 milliards de bactéries invisibles à l’œil nu, avec plus de 1 000 espèces différentes. Imaginez votre tube digestif peuplé d’insectes qui vivent dans votre flore intestinale. Les déséquilibres microbiens ont été associés à des risques accrus de diverses maladies mais heureusement, l’obtention de micro-organismes bénéfiques à partir d’aliments probiotiques a démontré à maintes reprises des bienfaits pour la santé en milieu clinique.

Après avoir consommé des aliments tels que la choucroute, cornichons, olives, sauce soja, miso… qui fournissent des probiotiques, ces insectes prennent place sur la paroi et les plis de vos parois intestinales où ils communiquent avec votre cerveau par le biais du nerf vague.

Ils agissent également comme votre première ligne de défense contre diverses bactéries ou toxines nocives qui pénètrent dans votre corps. Certaines bactéries probiotiques bénéfiques trouvées dans la choucroute et les autres légumes de culture sont des résidents plus ou moins permanents, car ils forment des colonies durables. D’autres vont et viennent plus rapidement, mais ont toujours des effets anti-inflammatoires importants.

Voici un extrait d’un rapport de 2009 publié dans The Indian Journal of Medical Microbiology : « L’utilisation d’antibiotiques, le traitement immunosuppresseur et l’irradiation, entre autres moyens de traitement, peuvent entraîner des altérations de la composition intestinale et avoir un effet sur la flore intestinale. Par conséquent, l’introduction d’espèces bactériennes bénéfiques dans le tractus gastro-intestinal peut être une option très intéressante pour rétablir l’équilibre microbien et prévenir les maladies ».

Vous reprendrez bien un peu de choucroute alors !

  1. Crue, elle atténue la plupart des inflammations digestives.
  2. Son jus régule l’acidité de l’estomac. Son action antiseptique en ferait l’un des meilleurs aliments pour prévenir une candidose.
  3. Des cures de jus et/ou de choucroute crue diminueraient le taux de glucose sanguin des diabétiques, l’acide lactique activant les fonctions du pancréas.
  4. En cure de revitalisation ou en cas d’infection intestinale, mastiquez 1 à 2 cuillerées à soupe de choucroute crue additionnée d’un filet d’huile d’olive, le matin à jeun, 30 min avant le petit déjeuner.
  5. Fournit des antioxydants anticancéreux…

Tous les légumes se prêtent au jeu

À l’exception de la pomme de terre, tous les légumes peuvent être lacto-fermentés : carotte, betterave, haricot vert, céleri, aubergine, courgette, concombre, etc.

Leurs précieuses vitamines sont intégralement préservées et d’autres font leur apparition, en particulier la C, ainsi que les B et K. Pourquoi cette particularité ? C’est grâce aux agents probiotiques responsables de la fermentation, principalement des bactéries de la famille des lactobacilles. Celles-ci stimulent la flore intestinale et facilitent le travail du système immunitaire. Ces bonnes bactéries vous assurent donc un appréciable regain de vitalité.

Privilégiez toujours la fermentation naturelle, faite maison ou bio. Les produits industriels sont pasteurisés, les organismes vivants sont malmenés ou tués et vous ne bénéficiez pas de leurs inestimables bénéfices. Il est préférable de manger les aliments fermentés crus pour conserver leurs vertus.

Comment utiliser les aliments lacto-fermentés ?

En entretien : une cuillerée à soupe de légumes lacto-fermentés est une mine de nutriments.

Consommez-la en début de repas pour profiter des enzymes digestives qui vous permettent de mieux assimiler les aliments.

En cure : quand vous avez besoin de vous régénérer ou désinfecter vos intestins (intestin irritable, reflux gastrique, parasites intestinaux, inflammation digestive…). Commencez progressivement par 1 cuillerée à soupe à chaque repas, augmentez selon votre tolérance jusqu’à 2 à 3 cuillerées par repas pendant une semaine.

Les jus de légumes lacto-fermentés se dégustent aussi en apéritif, à raison d’un verre midi et soir par cure de 3 semaines, en particulier à l’entrée de l’hiver pour redonner du tonus et lutter contre les carences en vitamines.

Maintenant c’est à vous de jouer, comment faire ses conserves ?

Jérôme. B le créateur du pouvoir des aliments.

intestin

Comment prendre soin de son intestin ?

Télécharger ce guide gratuit de 19 pages

-Quels sont les aliments à éviter?
-Quels sont les aliments à favoriser?  

Sources: https://draxe.com/what-is-fermentation/

https://www.amymyersmd.com/2017/11/the-one-thing-health-experts-arent-telling-you-about-fermented-food

Plantes & Bien-être n°41

S. Parvez, KA Malik, S. Ah Kang, H.-Y. Kim : Probiotics and their fermented food products are beneficial for health. Journal of Applied Microbiology 100(6):1171-85 July 2006.

Rejoignez-nous sur Facebook :https://www.facebook.com/lepouvoirdesaliments.fr

Pour ne rien rater de l’actualité de la page abonnez-vous en suivant les étages comme ci-dessous : S’abonner et voir en premier (merci) 😉

 

Merci de partager cet article sur Facebook!👇👇👇👇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.