QU’EST-CE QUE LA DYSBIOSE INTESTINALE?

(Causes, symptômes, tests, traitements)

Temps de lecture : 6 minutes

Notre intestin abrite environ 100 000 000 000 000 (100 billions) de micro-organismes, un nombre énorme, presque au-delà de la compréhension humaine.

L’intestin humain contient 10 fois plus de bactéries que toutes les cellules humaines dans tout le corps, avec plus de 400 espèces bactériennes diverses connues ; en fait, on pourrait dire que nous sommes plus bactériens qu’humains, ce qui semble étrange mais c’est vrai.

L’intestin a de nombreuses fonctions, notamment :

Digestion des aliments et conversion en nutriments,

Absorption des nutriments,

La prévention des toxines et des agents pathogènes qui pénètrent dans le corps,

La fabrication de cellules immunitaires, au moins 70 % d’entre elles,

Prévenir les allergies,

La fabrication des deux tiers des produits chimiques du cerveau (neurotransmetteurs).

Plus de 400 espèces de bactéries, ainsi que de nombreuses espèces de levures et d’autres organismes, vivent dans le tractus gastro-intestinal humain et constituent la « flore intestinale ». Ces bactéries « amicales » sont vitales pour une bonne digestion et la santé des intestins en général, et ont pour la plupart des noms commençant par « lactobacillus » ou « bifidobacteria », qui dénote la classe de bactéries à laquelle elles appartiennent. Lorsque la flore intestinale est dans un équilibre sain, elle est appelée « orthobiose ».

Nous commençons à comprendre l’étendue du rôle de la flore intestinale dans la santé et les maladies humaines et des recherches récentes ont montré que la flore intestinale et la santé de l’intestin en général, jouent un rôle important dans une multitude de maladies, y compris l’ obésité et le diabète.

La composition du microbiote intestinal est en constante évolution sous l’influence de facteurs tels que l’alimentation, les médicaments ingérés, la muqueuse intestinale, le système immunitaire et le microbiote lui-même. Les variations naturelles de l’intestin peuvent se détériorer jusqu’à un état de dysbiose.

Les mécanismes de la dysbiose intestinale restent souvent flous, étant donné que des combinaisons de variations naturelles et de facteurs de stress interviennent en cascade d’événements déstabilisateurs. Le stress oxydatif, l’induction de bactériophages et la sécrétion de toxines bactériennes peuvent déclencher des déplacements rapides parmi les groupes microbiens intestinaux, entraînant ainsi une dysbiose. Une multitude de maladies, dont les maladies inflammatoires de l’intestin, mais également des troubles métaboliques tels que l’obésité et le diabète de type II, sont associées à une dysbiose intestinale. La caractérisation des changements conduisant à la dysbiose intestinale et l’identification des taxons microbiens contribuant aux effets pathologiques sont des conditions essentielles pour mieux comprendre l’impact du microbiote sur la santé et la maladie.

Ce que nous savons, c’est qu’il existe de bonnes et de mauvaises bactéries. Les bonnes bactéries permettent de maîtriser les mauvaises. Elles coexistent en harmonie avec notre corps, soutiennent notre digestion, notre métabolisme, notre système immunitaire et nous protègent des infections et des agents pathogènes (bactéries nuisibles). Mais si les mauvaises bactéries prennent le contrôle de votre microbiote intestinal et qu’il n’y a plus assez de bonnes bactéries pour équilibrer votre intestin, cela peut conduire à une dysbiose du microbiote intestinal ou de la flore intestinale, c’est une affection caractérisée par un déséquilibre des micro-organismes vivant dans les intestins pouvant être à l’origine d’infections et d’autres problèmes de santé. 

Quelles sont les causes de la dysbiose ?

Toute modification de l’équilibre du microbiote intestinal peut provoquer une dysbiose. Elle se produit normalement dans le tractus gastro-intestinal, entraînant souvent une perméabilité intestinale ou « fuite » de la muqueuse de l’intestin.

La génétique, l’alimentation, le stress physique et psychologique et les facteurs environnementaux sont également responsables de la dysbiose intestinale.

Les enfants nés par césarienne présentent un risque plus élevé, ainsi que les enfants qui sont fortement exposés aux désinfectants et aux antibiotiques tôt dans la vie. Cela est dû à la grande malléabilité du microbiote aux stades de développement de l’enfance.

Les causes de la dysbiose :

Un régime riche en aliments allergènes (gluten, produits laitiers, soja…),

Un régime pauvre en fibres riche en sucre et en aliments transformés,

Consommation excessive d’alcool,

Utilisation d’antibiotiques fréquente,

Prise régulière d’antiacides,

Niveaux élevés de stress ou d’anxiété,

Mauvaise hygiène dentaire.

Il existe 3 types de dysbiose :

1. Vous manquez de bonnes bactéries pour vous protéger des microbes pathogènes, pour moduler le système immunitaire, nourrir les cellules de l’intestin et remplir leurs autres fonctions.

2. Vous avez une présence d’une grande proportion de mauvaises bactéries, champignons, virus ou parasites pathogènes qui conduisent à une maladie ou à une inflammation. Ceux-ci peuvent inclure E coli, H Pylori, clostridia, giardia, candida et autres.

3. La prolifération de bactéries dans l’intestin grêle, est une condition connue sous le nom de prolifération bactérienne intestinale (SIBO). L’intestin grêle est l’endroit où la digestion et l’absorption des nutriments se produisent, et la prolifération de bactéries y interfère avec ces fonctions importantes. Une SIBO peut être la cause sous-jacente de jusqu’à 70 % des cas de syndrome de l’intestin irritable.

Quels sont les symptômes de la dysbiose ?

Reflux d’acide

Brûlures d’estomac

Indigestion

Ballonnements

Gaz excessif

Douleurs abdominales basses

Constipation

Diarrhée

Mauvaise haleine chronique

Douleur articulaire

Les maladies associées à une dysbiose intestinale

La dysbiose est-elle la cause d’une inflammation ou l’inflammation est-elle la cause de la dysbiose ou peut-être un mélange de causes à effet?

Dans tous les cas, les chercheurs ont identifié une relation entre les maladies / affections suivantes et une dysbiose intestinale :

IBS (syndrome du côlon irritable)

MII (maladie inflammatoire de l’intestin)

Maladie de Crohn

Intestin qui fuit (perméabilité intestinale accrue)

Colite ulcéreuse (muqueuse enflammée du côlon)

Syndrome de fatigue chronique

Maladie parodontale

Affections cutanées (éruption cutanée, eczéma, acné, psoriasis)

Dépression

Obésité

Diabète

Bien que ce soient les maladies les plus courantes associées à la dysbiose, ce n’est en aucun cas une liste exhaustive. Des études montrent que la dysbiose du microbiote est également étroitement liée à une multitude de maladies auto-immunes, l‘obésité et les maladies du foie.

Plus de 10 millions de Français souffrent de maladies digestives. Et près d’un Français sur deux est touché par des troubles digestifs.

Quels sont les tests d’une dysbiose intestinale ?

Bien qu’une coloscopie et une endoscopie puissent vous aider à éliminer la maladie cœliaque, les MII, l’obstruction et les cancers, elles ne diagnostiqueront pas la dysbiose. De la pratique clinique, je trouve que les meilleurs outils de diagnostic pour identifier la dysbiose sont des tests respiratoires, des tests microscopiques sur les selles qui identifient le matériel génétique microbien, ainsi que des tests d’urine d’acide organique. 

Quels sont les traitements naturels pour guérir de la dysbiose ?

La dysbiose peut être une affection compliquée à traiter, mais certains régimes et traitements ont démontré qu’ils réduisaient les symptômes de la dysbiose. Certaines personnes ne jurent que par le régime FODMAP, tandis que d’autres utilisent le régime spécifique en glucides, quoi qu’il en soit, le régime peut être un moyen efficace de réduire le déséquilibre bactérien.

Aliments à manger :

Feuilles vertes foncées, comme les épinards et le chou frisé

Poisson

Viande fraîche (pas de viande transformée)

Aliments à éviter :

Laitier

Aliments riches en sucre Viandes transformées

Glucides simples comme le maïs, l’avoine ou le pain

Certains fruits, les pommes et les raisins 

Faire le plein d’aliments nutritifs riches en probiotiques, prébiotiques et polyphénols est un moyen efficace et naturel pour aider à équilibrer le microbiote intestinal.

Les aliments probiotiques comprennent le kimchi, la choucroute, le kéfir, le kombucha et le kvas de betterave.

Les aliments prébiotiques comprennent l’ail, l’oignon, l’artichaut de Jérusalem, les bananes vertes, les pommes de terre cuites et refroidies et les légumineuses telles que les lentilles.

Les polyphénols comprennent les kiwis, les poireaux, les avocats, le riz rouge et le quinoa rouge

Il existe également des thérapies disponibles pour la dysbiose, à savoir la FMT.

Les alternatives

Les greffes de microbiote fécal sont de plus en plus utilisées pour le traitement de la dysbiose. Le traitement consiste à transplanter des selles d’un donneur en bonne santé dans l’intestin d’une personne en dysbiose. Une fois transplantées, les selles, qui sont une riche source de microbiote (c’est-à-dire de bactéries, de champignons, de protozoaires et de virus), peuvent aider le microbiote affaibli du patient et le ramener à un état plus équilibré et plus sain.

Trouver l’équilibre

Que vous soyez aux prises de symptômes chroniques depuis longtemps ou que vous souhaitiez prévenir de futures complications, en savoir plus sur la dysbiose intestinale est essentielle pour comprendre le lien entre la santé intestinale et le bien-être général.

Alors que d’autres études sur le microbiote humain doivent être menées, des preuves de plus en plus nombreuses suggèrent qu’un intestin sain peut avoir d’innombrables avantages comme une meilleure humeur, une énergie accrue, une peau plus claire et un système immunitaire robuste.

Cela dit, le microbiome intestinal humain est unique à chaque personne. Ce qui pourrait fonctionner pour quelqu’un d’autre pourrait ne pas fonctionner pour vous. Si quelque chose ne va pas, faites confiance à votre instinct et parlez-en à votre médecin. Votre corps vous remerciera.

Jérôme. B

Que diriez-vous de “forcer” votre intestin à améliorer votre santé ! Pour en savoir plus télécharger cet ebook gratuitement.

intestin

Comment prendre soin de son intestin ?

Télécharger ce guide gratuit de 19 pages

-Quels sont les aliments à éviter?
-Quels sont les aliments à favoriser?  

Rejoignez-nous sur Facebook :https://www.facebook.com/lepouvoirdesaliments.fr

Pour ne rien rater de l’actualité de la page, abonnez-vous en suivant les étages comme ci-dessous : s’abonner et voir en premier (merci) 

Merci de partager cet article sur Facebook!👇👇👇👇

Sources :

1:https://www.sciencefocus.com/the-human-body/how-to-boost-your-microbiome/

2:https://www.medicalnewstoday.com/articles/325293.php#reduce-stress

3:https://www.verywellhealth.com/what-is-intestinal-dysbiosis-1945045

4:https://designershitdocumentary.com/what-is-dysbiosis/

5:https://nourzibdeh.com/small-intestinal-bacterial-overgrowth/

6:https://nourzibdeh.com/gut-dysbiosis/

7:https://designershitdocumentary.com/what-is-dysbiosis/

8:https://www.woodpath.com/guide/dysbiosis-what-is-it-and-how-do-you-treat-it#recommendations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.